jevaisvousaider

jevaisvousaider

16 - CONSEQUENCES SUR LA VIE DU COUPLE

16.CONSEQUENCES SUR LA VIE DU COUPLE

L'alcoolique peut avoir

L'alcool heureux          l'alcool triste          l'alcool agressif

 

L'alcool à doses faibles est un révélateur de la personnalité, mais, pour peu qu'il y ait des influences de l'environnement qui interviennent.

L'alcool transforme la personne malade de l'alcool ; elle-même se voit comme quelqu'un d'extrêmement dévalorisé, de monstrueux. Elle est extrêmement sensible et a de grosses difficultés à gérer cette extrême sensibilité.

 

La prise d'alcool est un moyen de colmater les choses, comme on ne peut pas gérer, on s'assomme.

Basculement de la personnalité :

-         l'alcool fait naître une deuxième personne qui est un monstre, devenu complètement paranoïaque, quelqu'un qui agresse l'autre, c'est terrible au point que le conjoint ou la conjointe n'a pas envie de la voir, il la rejette.

-         Tout est caché au départ.

Réactions du conjoint ou de la conjointe :

-         Puis, le conjoint ou la conjointe s'en aperçoit, essaye de l'aider à boire moins, ce qui est fort maladroit : par exemple, en achetant des petites bouteilles, ce qui fait dire au malade alcoolique : « Si on m'empêchait de boire, je sortirais boire dehors ! C'était intolérable pour moi qu'on m'empêche de boire ! »

-         Puis, le conjoint ou la conjointe lui dit :

o    faut te soigner ! 

o   Non, je ne suis pas malade ! (en fait, la personne alcoolique n'en est pas consciente).

Une femme sortie de l'alcoolisme dira :

« je n'ai pas le droit aujourd'hui que j'en suis sortie, de leur dire 'tu bois trop !' ».

 

-         La personne alcoolique a besoin d'écoute. Ça ne sert à rien  de la secouer, de la raisonner, il est sage de l'écouter et de la comprendre.

-         Puis, le conjoint a peur de perdre sa femme devenue alcoolique ou la conjointe a peur de perdre son mari devenu alcoolique.

-         Alors, on devient fou.

-         Puis on s'habitue.

-         Puis on réagit !

-         Puis on en a marre des colères,

-         Puis on en a marre de voir l'autre vomir dans tous les sens,

-         Puis on en a marre de voir l'autre crier, hurler,

-         Puis on s'en fiche !

-         Ou on se sauve ! on quitte la maison !

  • La personne alcoolique entend :

-         « C'est du vice ! »

-         «  tu n'as pas de volonté ! »

  • Ou elle n'entend plus rien...

-         Puis, çà reprend.

-         On veut l'aider : médecins. On reprend la bagarre...

 

Il existe une association Al-Anon qui peut aider la famille de l'alcoolique

pour un meilleur accompagnement de leur malade alcoolique.

http://al-anon-alateen.fr





A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 33 autres membres