jevaisvousaider

jevaisvousaider

COUPLE au bord de la RUPTURE

Le COUPLE

 

au bord de la

 

RUPTURE

 

… se doit de dépasser la crise pour aboutir

si ce n'est à la réconciliation du couple,

au mieux à la

réconciliation avec SOI….

 

 

« … pour moi, l'ennemi du couple, c'est le temps… »

 

 

 

Bien des couples, en pleine crise conjugale, pensent :

  • pouvoir dépasser ladite crise en se séparant…
  • ou en continuant de vivre ensemble, bon an, mal an…

 

Le manque de COMMUNICATION est souvent dû :

à    au déni : le ou la partenaire se refuse de revoir « sa » position, absolument persuadé(e) qu'il ou elle a raison et qu'il/elle n'est bien entendu aucunement responsable de ce qui arrive…

à    à un besoin urgent de se protéger narcissiquement ceci étant vraisemblablement dû à ses propres peurs résultant de sa blessure fondamentale…

 

 

1.     Ceux qui choisissent la RUPTURE, sans élaboration :

è cette rupture est là :

-         pour éviter de se connaître soi-même parce que ce serait une connaissance trop douloureuse…

alors, plutôt que de dépasser la crise, plutôt que de voir de quoi il était question dans la crise, c'est-à-dire, de rentrer dans la connaissance de la crise, certains préfèrent s'en aller… c'est plus simple…

 

è seulement, cette rupture-là, sans élaboration, entraîne, souvent ou presque dans l'immédiateté, un nouveau choix, un nouveau conjoint ou une nouvelle conjointe… du même type…

 

UN « névrosé normal », c'est l'ensemble des couples, ledit couple arrive à dépasser seul la crise, même s'ils se séparent, sinon en consultant une ou deux fois…, psychiquement, suite à cette séparation, ils ne vont pas faire de décompensation.

 

 

2.     Il est important de comprendre ce qu'il y a dans la crise et d'avoir la volonté, Ensemble, de la dépasser

Le dépassement de la crise est la découverte d'une Richesse dans la rencontre de l'Un et de l'Autre, et du DON de l'Un à l'Autre, et c'est bien dans le dépassement :

-         en reconnaissant Ses limites,

-         en reconnaissant les limites de l'Autre

è au moment où l'on est le plus nu que l'on peut construire Ensemble…

 

Ø

Si la crise n'est pas dépassée dans le cadre du couple,

elle peut aboutir à un effondrement personnel…,

particulièrement pour celui ou celle qui "est quitté(e)"

 

 

Ainsi, certains couples qui se séparent après avoir ensemble compris et dépassé la crise, le font dans un enrichissement personnel

k car, c'est de l'enrichissement personnel que d'avoir été confronté(e) à un Autre si radicalement différent…

 

Sans PRISES DE CONSCIENCE de chaque partenaire, non seulement ils risquent fort de ne pouvoir « dépasser la crise », mais cette crise-là ira en crescendo…

et

quand bien même il n'y aurait pas de conflit dans la crise à cause de la soumission de l'un(e) et/ou du déni de l'autre, etc., la routine s'installe et avec elle, tout un carrousel :

ÿ   de désirs inassouvis, d'envies et de besoins physiques, psychologiques et/ou psychiques insatisfaits suite aux non-dits, aux non-sus…,

ÿ   et par voie de conséquence un dérapage émotionnel entraînant à plus ou moins long terme dans la foulée, d'autres soucis d'ordre physique…

 

 

Ce sont les dérapages qui sont douloureux, mais c'est ce qui Nous AniME.

 

Un tel dérapage peut être contrôlé à temps :

ÿ   lorsque le partenaire et/ou le couple accepte de se faire aider, accompagner…

ÿ   lorsque l'un des deux se réveille à « qui il est vraiment », à ce à quoi il aspire fondamentalement, en particulier satisfaire ses besoins supérieurs ; il a compris qu'il ne peut pas changer l'Autre, qu'il se doit de l'accepter tel qu'il ou elle est dans l'instant présent, d'où l'importance du lâcher prise, du « détachement », de l'indépendance affective

 

et surtout que ce n'est que par son exemple qu'il peut aider l'Autre à changer…

 

…alors, une telle démarche et/ou une telle quête « spirituelle », si ce n'est d'aboutir à la réconciliation du couple, aboutira à la réconciliation avec SOI, condition sine qua non si la personne aspire commencer, à plus ou moins long terme, une nouvelle « Histoire » avec une autre personne, aux fins de ne pas reproduire le même schéma antérieur (plus ou moins conscient) tant que ledit schéma n'est pas entré dans une phase résolutoire…

 

 

ÿ  ÿ  ÿ



13/05/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 33 autres membres