jevaisvousaider

jevaisvousaider

11 - QUEL EST LE TRAITEMENT PRINCIPAL ? 12 - POST CURE

11. Quel est le TRAITEMENT principal ?

 

Ø  Arrêt total de l'alcool,

Ø  Pas de produits de toilette contenant de l'alcool,

Ø  Boire 3 litres d'eau par jour pour la réhydratation,

 

Ø  Perfusion* à base de sulfate de magnésium (1/2 à 1 litre) qu'on appelle une « chauffante » en ce sens qu'elle va chauffer tout le corps et provoquer ainsi une sensation de bien-être, de détente et aussi diminuer les envies et les flashs d'alcool.

 

Ø  Anxiolytiques pendant une courte durée (4/5 jours) car en arrêtant très vite les antidépresseurs, les malades peuvent alors prendre conscience qu'ils ont tout en eux.


Après plusieurs mois de SEVRAGE :

 

Ø  La personne ne pense qu'à l'alcool, elle est obsédée par l'alcool. Il lui est bien difficile d'appréhender l'avenir lorsqu'elle sait qu'elle ne doit plus du tout boire une goutte d'alcool toute sa vie durant !... L

 

Ø  Si elle reboit, elle va rechuter immédiatement...

 

Ø  Cela devient possible de l'appréhender au bout de quelques années.


Cette cure de SEVRAGE est très difficile à vivre :

  •  On pose la perfusion* pour réhydrater la personne et éviter les problèmes de sevrage : les propriétés de l'alcool étant de déshydrater la personne.
  • On fait une « chauffante », c'est une perfusion à base de sulfate de magnésium. Çà va chauffer dans tout le corps et provoquer ainsi une sensation de bien-être, de détente et aussi diminuer les envies et les flashs d'alcool. On conseille à la personne de bien respirer quand la chaleur arrive dans la gorge, quand çà commence à chauffer : « vous prenez cela comme une vague de chaleur qui vous fait du bien ! ».

 

Constatations :

-         Le premier jour, on se  trouve horrible, mais après 3 à 4 jours, on se trouve jolie, dira une patiente après un mois de cure.

 

Conséquences :

Il arrive qu'une personne fasse une décompensation psychotique, liée à l'introspection très profonde qu'elle a été obligée de faire à cause des caméras de télé très certainement, et aussi un peu à cause de la crainte de voire resurgir un passé qu'elle allait montrer à la télé.

Elle refera une cure : ce n'est pas un échec, c'est classique.

 

Vécu des sevrages :

-         On se retrouve avec des alcooliques sevrés.

-         On est content d'être ensemble.

-         Mais quand on sort, on se retrouve tout seul face à l'obsession et à la rechute toujours possible.

 

 

12.       POST-CURE

… les conséquences sont très dures : l'obsession de l'alcool dure longtemps.

 

Réappropriation de son corps :

-         On vous apprend à revivre,

-         On vous apprend à avoir du plaisir à vous occuper de vous-même,

-         On apprend (par exemple pour la femme) à se coiffer, à se maquiller, à se trouver jolie.

 

Le plus dur :

L  Le TRAVAIL SUR SOI,

L  Sa SOUFFRANCE physique et psychique,

L  SE REDECOUVRIR : c'est carrément une naissance, une renaissance :

« je ne me connaissais pas, je me découvre»

 

 

Un ancien alcoolique ne peut plus jamais boire une seule goutte d'alcool, car l'alcoolique abstinent depuis des années, qui remet de l'alcool dans son corps, reboira très vite

« qui a bu, boira »

 

è Voilà pourquoi on ne peut pas dire d'un ancien buveur qu'il est « guéri » : les cellules du corps ont de la mémoire.





A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 33 autres membres